Forteresse navale

Forteresse navale et batteries côtières de Suurupi

Au cours de la Première Guerre mondiale, un immense complexe de fortification fut construit autour de Tallinn et reçut le nom de forteresse navale de Pierre le Grand. 3 batteries côtières et 3 stations de projecteurs devaient être construites sur la péninsule de Suurupi. Il était prévu de construire la batterie Romanov au sud du phare arrière de Suurupi. Ses deux tours blindées auraient abrité quatre canons de 356 mm. La batterie n°2 avec six canons de 130 mm était censée être construite en bord de mer sur la pointe nord-ouest de la péninsule, et la batterie n°3, avec quatre canons de 130 mm, était destinée à la côte nord de la péninsule. 3. Des projecteurs devaient être installés dans le voisinage des batteries n°2 et 3 et à l'angle nord-est de la péninsule.

La batterie Romanov ne fut jamais construite. Seuls deux trous carrés furent percés dans le socle rocheux, où les affûts, les caves de munitions etc. étaient censés avoir été construits. La batterie n°2 ne fut elle non plus jamais construite. Au printemps 1916, une batterie avec des abris en béton massif avait été construite, armée de quatre canons de 234 mm. Dans les bois, à 300 m au nord-ouest de la batterie, un bunker rectangulaire en béton fut construit, qui abritait un projecteur et un générateur diesel. Le projecteur pouvait être déplacé par voie ferrée du bunker jusqu'au cap de Kivista. De la batterie n°3, des abris en béton et des affûts de canon avec parapets furent achevés. 800 m à l'ouest de la batterie, au début du cap de Nõmme, un bunker en béton pour projecteur fut construit, projecteur qui pouvait être transporté par voie ferrée jusqu'à la pointe du cap. Un deuxième bunker abritant un projecteur fut construit en bord de mer à l'est.

Sous la République, la batterie n°2 fut reconstruite et transformée en batterie côtière n°6. La construction de la batterie côtière n°9 fut démarrée en 1924 sur l'emplacement de la batterie  n°3. Le 1er janvier 1927, les batteries côtières 6 et 9 ainsi que leurs bâtiments de services et de commandement fusionnèrent en Suurupi Command.

1940. En été 1940, la forteresse navale de Suurupi passa aux mains de l'Union soviétique. En 1941, on fit sauter les deux abris les plus à droite de la batterie n°6 ainsi que le bunker pour projecteur près du cap de Nõmme. La batterie côtière de Suurupi fut supprimée dans les années 1960, lorsque de telles batteries cessèrent leur activité.