Phares

Un phare est une tour, un bâtiment, ou tout autre type de structure conçu pour émettre de la lumière à partir d'un système combinant lumière et lentilles, et utilisé afin de fournir une aide à la navigation pour les pilotes maritimes en mer ou sur voies navigables.

Les phares avertissent de la présence de côtes dangereuses, de bancs et de récifs dangereux, et permettent de repérer la position des entrées des ports.  Ils peuvent également servir d'aide à la navigation aérienne. Jadis largement utilisés, le nombre de phares en activité a diminué en raison des coûts d'entretien et de l'avènement des systèmes électroniques de navigation modernes.

Le phare arrière de Suurupi

 

Coordonnées: 59 ° 27,813 ' N/24 ° 22,818 ' E

Secteur d'éclairage du feu: blanc 0 ° - 360 °

Année de construction et de reconstruction: 1760; 1951; 1998

Portée du feu: 12 miles

Hauteur du phare depuis la base: 22 m

Hauteur au-dessus de la mer: 68 m

Caractère du feu: 15 s (1,5+4,5+4,5+4,5)

En 1759, le contre-amiral Mordvinov proposa au Collège de l'Amirauté de construire un phare sur la péninsule de Suurupi. Le phare commença à fonctionner en 1760, probablement avec un feu ouvert. A la fin du 19ème siècle, l'habitation, le sauna, le magasin aux huiles, la cave et la grange du phare furent achevés. On éleva autour du phare une haute palissade avec un socle calcaire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la demeure du gardien de phare fut détruite lors de la retraite des forces allemandes. Le phare ne fut pas entièrement démoli, mais nécessita d'importants travaux de rénovation. En 1951, le phare fut reconstruit avec une hauteur de 22 m et dans une forme légèrement différente. Un nouveau bâtiment abritant un générateur fut construit et l'habitation détruite fut remplacée par une nouvelle maison. En 1998, le phare reçut une nouvelle lanterne et les installations d'éclairage furent modernisées. En 2011, un nouveau dispositif d'éclairage à LED a été installé sur le toit de la lanterne. La hauteur du feu a été augmentée de 2 mètres et le caractère directionnel du feu a été éliminé – disposant désormais d'une visibilité à 360°.

Le phare avant de Suurupi

Coordonnées: 59 ° 28.300 ' N/24 ° 24,993 ' E

Secteur d'éclairage du feu: blanc 242,5 ° - 250,5 °

Année de construction et de reconstruction: 1859; 1885; 1998

Portée du feu: 11 miles

Hauteur du phare depuis la base: 15 m

Hauteur au-dessus de la mer: 18 m

Caractère du feu: 3s (1,5+1,5)

19. Au milieu du 19ème siècle, les marins se plaignaient en permanence du mauvais état de l'équipement de navigation dans les eaux russes. En 1859, un phare en bois fut construit à Suurupi, à 2245 m du phare arrière. Avec le phare arrière en pierre, ils forment une cible de 246,5°, ce qui facilite le départ de la baie de Tallinn entre Naissaar et Vahemadal, vers l'ouest, dans le golfe de Finlande. En 1863, le mur est fut peint en blanc, les côtés et le mur arrière furent peints en jaune et le toit en rouge. L'habitation du gardien, une grange et un puits furent construits près du phare. En 1888, le revêtement fut rénové et tous les côtés peints en blanc. Une citerne à kérosène en pierre fut ajoutée au phare. En 1911, une nouvelle maison en bois fut construite. En 1967, le phare fut  électrifié et synchronisé avec son jumeau. En 1998, le phare avant de Suurupi a été restauré. Le phare avant de Suurupi est le plus vieux phare en bois d'Estonie, il est inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

La corne de brume et la station de pilotage de Suurupi

Au cours des nuits d'hiver et de printemps, la brume se forme souvent dans les eaux maritimes estoniennes. En cas de mauvaise visibilité ou de brume, les marins étaient avertis du danger et aidés dans la navigation par des signaux de brume. Ensuite, le personnel du phare commençait à faire sonner une cloche à certains intervalles. Des années plus tard, une sirène fut installée. Le phare arrière de Suurupi contrôlait le phare avant et la corne de brume de Ninamaa, située sur le cap Ninamaa, à 1500 m du phare arrière, où tout un ensemble de bâtiments de services et une corne de brume furent construits en 1898. Aujourd'hui, du complexe initial, il ne subsiste que le bâtiment qui abrite la corne, l'habitation, le sauna et un mât incliné. Chaque année, la mer orageuse érode un peu plus le cap de Ninamaa, menaçant le complexe historique d'une destruction imminente.

 

Avant la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment de l'ancien casino des officiers de la batterie côtière de la forteresse navale de Pierre le Grand abritait une station de pilotage, qui servait principalement aux navires visitant les ports de Tallinn. Le quai de la station de pilotage était situé au nord-est du phare arrière, le point d'observation se situait quant à lui dans le phare arrière.

1918. En 1918, la République d'Estonie hérita de la guerre d'eaux côtières infestées de champs de mines, dont seules quelques voies étroites de navigation furent déminées. Ces eaux n'étaient pas navigables sans pilote. On confia au Lootside, Tuletornide ja Meremärkide Valitsus (le Ministère des pilotes, des phares et des aides à la navigation) la tâche de fournir des services de pilotage. Après la guerre d'Indépendance, il fut décidé de mettre fin aux activités de la plupart des pilotes nationaux et des pilotes privés s'accaparèrent dès lors le travail. 1922. En 1922, la Suurupi Merelootside Selts (Société des pilotes maritime de Suurupi) fut créée à Tallinn. En 1926, elle changea son nom en Eesti Lootside Selts (Société des pilotes estoniens). 1934. En 1934, les pilotes étaient principalement basés à la station de pilotage de Suurupi, située près de l'ancien casino des officiers de la batterie côtière de la forteresse navale de Pierre le Grand. La jetée se situait dans le village de Rannaküla, au nord-est du phare arrière. Un pilote prenait le bateau au départ de Tallinn jusqu'à la bouée de Suurupi, où il débarquait. Quand un navire se dirigeait vers Tallinn, il embarquait le pilote de la station de pilotage, qui guidait le navire jusqu'à Tallinn. La station de pilotage a fonctionné jusqu'en 1940.